Cycle de l’eau

L’évaporation

Le cycle de l’eau n’a pas de point de départ. Les rayons du soleil réchauffent l’eau des rivières, des fleuves, des lacs, des mers et des océans et la fait passer de l’état liquide à l’état de vapeur d’eau (gazeux) : c’est l’évaporation.

Les plantes et les autres espèces végétales puisent l’eau dans le sol et la rejettent sous la forme de vapeur d’eau, phénomène appelé transpiration. Environ 10% des précipitations tombant sur la Terre proviennent de la transpiration des végétaux, le reste est en conséquence dû à l’évaporation.

La condensation

L’humidité qui résulte de l’évaporation et de la transpiration des végétaux s’élève et au contact de l’atmos

Le cycle de l’eau

phère, la vapeur d’eau se refroidit et se transforme en petites gouttelettes qui vont être à l’origine de la formation des nuages : c’est la condensation. 

Les précipitations

Le vent déplace les nuages et l’effet de la gravité aidant, l’eau retombe sur le sol sous forme d’eau, de grêle (état liquide ou solide) ou de neige : il s’agit de précipitations. La neige peut s’accumuler et constituer des glaciers.

Le ruissellement et l’infiltration.

L’eau de pluie pénètre dans les sols perméables. L’eau souterraine peu profonde est absorbée par les racines des plantes et rejetée dans l’atmosphère via la transpiration des feuilles. En s’infiltrant, l’eau peut parfois remplir une poche souterraine et former un véritable réservoir d’eau. L’eau contenue dans ce réservoir (nappe d’eau ou nappe phréatique) trouve parfois un chemin naturel vers l’extérieur. L’endroit où jaillit l’eau hors du sol s’appelle la source. Certaines nappes d’eau souterraines, une fois découvertes, peuvent aussi être exploitées par l’homme comme réserves d’eau potable. Un peu moins de la moitié des précipitations va recharger les nappes phréatiques, le reste part en évaporation.

L’eau qui n’est pas absorbée par le sol, ruisselle le long des pentes jusqu’à se déverser dans les rivières, les fleuves et les lacs. Elle sera ensuite transportée jusqu’aux mers et océans. Les ruisseaux, les rivières, les fleuves ou les lacs qui reçoivent les eaux de ruissellement sont appelés cours d’eau de drainage. L’eau de pluie s’écoule lorsqu’elle rencontre un sol imperméable et dévale de l’amont vers l’aval. Le ruissellement forme le ru, le ruisselet, le ruisseau, la rivière, le fleuve pour se jeter dans les mers et les océans. Nous avons donc : un ruissellement.

Pour en savoir plus : http://ga.water.usgs.gov/edu/watercyclefrench.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.