Plantes fruitières des pays tropicaux

Ananas

L’ananas (Ananas comosus), plante herbacée de la famille des Broméliacées, est originaire du Brésil, d’Amérique centrale et des Caraïbes. L’ananas est une plante tropicale qui ne supporte pas une température inférieure à 10 °C. Il requiert un sol bien drainé, riche et acide et ne supporte pas l’eau stagnante. L’ananas est un faux-fruit, ensemble de fruits qui se rejoignent pour donner un fruit allongé. Sa chair, très juteuse, est de couleur variable, blanche ou jaune et son écorce est composée de motifs hexagonaux en écailles.

La production mondiale est d’environ 19 millions de tonnes par an. La Thaïlande et les Philippines sont les 2 premiers producteurs d’ananas.

L’ananas est mangé cru, en conserves, en cuisine, en pâtisserie (sauf dans les desserts qui comportent de la gélatine car le jus d’ananas a des propriétés protéolytiques). On en fait des boissons : bière (Congo), liqueur (Burundi), boisson fermentée (Mexique). Le jus est absorbé comme tel ou entre dans les cocktails. La consommation d’ananas provoque la libération d’histamine dans l’organisme. Il contient des composés phénoliques, principalement de l’acide gallique.

Ananas cru (valeur nutritive pour 100 g) :

Eau : 87,24 g

Cendres totales : 0,27 g

Fibres : 1,4 g

valeur énergétique : 45 kcal

Sucres simples : 8,29 g Glucides : 11,82 g Protéines : 0,55 g Lipides : 0,3 g
Oligo-éléments      
Potassium : 125 mg

Phosphore : 9 mg

Calcium : 13 mg Magnésium : 12 mg
Sodium : 1 mg Fer : 0,25 mg

Zinc : 0,08 mg

Cuivre : 0,081 mg

Vitamines      
Vitamine C : 16,9 mg

Vitamine B1 : 0,078 mg

Vitamine B2 : 0,029 mg

Vitamine B3  : 0,470 mg

Vitamine B5 : 0,193 mg

Vitamine B6 : 0,106 mg

Vitamine B9 : 11 µg

 

Carotène : 0,060 mg

Rétinol : 0,003 mg    

Acides gras

     

Saturés : 0,009 g

Mono-insaturés : 0,013 g

Polyinsaturés :  0,040 g

 

 

 

Avocatier

L’avocatier (Persea americana), arbre de la famille des Lauracées, donne des fruits, les avocats. Il est originaire du Mexique où l’on trouve encore aujourd’hui de nombreuses espèces sauvages. Grâce à la découverte de noyaux dans des cavernes, on sait que les Aztèques et les Mayas du Mexique et du Guatemala mangeaient le fruit il y a environ 10 000 ans. Il est cultivé depuis 7 000 ou 8 000 ans. Ce sont les Espagnols, après la conquête de l’Amérique qui ont fait connaître l’avocatier et l’avocat au reste du monde. En Occident, le fruit est resté longtemps un aliment réservé à l’aristocratie et à la grande bourgeoisie. Au début du XXe siècle, la culture par les Américains l’a démocratisé. Aujourd’hui, l’avocatier est cultivé dans de nombreux pays de l’Amérique du Sud et centrale, de l’Afrique et de l’Océanie, de même que dans le sud de l’Europe et aux États-Unis (Floride et Californie).

L’avocat, grosse baie avec un seul noyau, est un fruit climectérique dont la maturité ne peut s’effectuer qu’une fois le fruit détaché de l’arbre. Le noyau de l’avocat donne à la pression un liquide laiteux qui devient rouge lorsqu’il est exposé à l’air. Les conquérants espagnols en tiraient une encre indélébile qui a servi à rédiger de nombreux documents officiels.
La production annuelle mondiale d’avocats est de 3,2 millions de tonnes. Le Mexique est le premier producteur mondial d’avocats.
L’avocat est mangé comme légume et en dessert. Il est très utilisé dans la cuisine mexicaine où il sert à préparer le guacamole. Ses feuilles sont aussi utilisées comme condiment dans la cuisine mexicaine.
L’avocat contient des antioxydants (proanthocyanides).

 

Avocat cru (valeur nutritive pour 100 g) :

Eau : 73,23 g

Cendres totales : 1,58 g

Fibres : 6,7 g

valeur énergétique : 160 Kcal

Sucres simples : 0,66 g Glucides : 8,53 g Protéines : 2,00 g Lipides : 14,66 g
Oligo-éléments      
Potassium : 485 mg

Phosphore : 52 mg

Calcium : 12 mg Magnésium : 29 mg
Sodium : 7 mg Fer : 550 µg

Zinc : 640 µg

Cuivre : 190 µg

Vitamines      
Vitamine C : 10 mg

Vitamine B1 : 67 µg

Vitamine B2 : 130 µg

Vitamine B3  : 1,7 mg

Vitamine B5 :  1, 389 mg

Vitamine B6 : 0, 257 mg

Vitamine E : 2,07 mg

Vitamine K : 21 µg

Vitamine A : 146 UI

Rétinol : 3 µg    

Acides gras

     

Saturés : 2,126 g

Mono-insaturés : 9,799 g

Polyinsaturés :  1,816 g

 

Les feuilles, l’écorce de l’avocatier et la peau ou la chair de l’avocat peuvent être nocifs pour les animaux tels que les chats, chiens, bovins, caprins, lapins, rats, oiseaux, poissons, et les chevaux. La persine (toxine fongique) contenue dans les feuilles est toxique en particulier pour les oiseaux. Chez l’homme, l’avocat peut être allergènes.

  • Bananier

Le bananier (Musa) est une plante herbacée vivace de la famille des Musacées qui donne des fruits, les bananes. Les formes sauvages Musa acuminata et Musa balbisiana se rencontrent encore aujourd’hui dans une grande partie du Sud Est Asiatique, du Nord-est de l’Inde à la Malaisie. La banane sauvage mesure 8 cm et contient principalement des graines et peu de pulpe, donc peu comestible. La plus ancienne trace fossile, plus de 50 millions d’années d’un bananier, a été trouvée en Inde. Il y a environ 10 000 ans, le bananier est progressivement domestiqué par l’homme et cultivé pour son tronc afin de confectionner des cordages ou des vêtements et pour ses feuilles recyclées en assiettes, en emballage de cuisson ou servant à la fabrication d’abris. En 650, des conquérants arabes importent des bananes en Palestine et sur l’île de Madagascar. De là, les négociants et les marchands d’esclaves les transportent à leur tour dans toute l’Afrique. Les bananes accèdent ainsi en Guinée et sont découvertes par les portugais qui les implantent aux îles Canaries. En 1516, le bananier est apporté à Saint-Domingue d’où il se propage à l’ensemble des Caraïbes et en Amérique Centrale. C’est au XVIIIe siècle qu’il prend véritablement son essor dans les Antilles. A partir du XIXe siècle, la banane commence à être largement présente sur les marchés de France. Au début du XXe siècle, essor de la banane avec le développement des techniques de conservation et des transports rapides. Le genre Musa comprend environ soixante espèces, toutes tropicales, dont plusieurs sont largement cultivées pour la production de bananes. Certaines espèces ont un intérêt ornemental et sont cultivées en serres dans les pays tempérés.

Le bananier donne une inflorescence appelée régime qui porte des fleurs femelles qui produiront les bananes. Les bananes sont des baies, dont la pulpe souvent blanc crème a un goût sucré et est riche en amidon, la banane cultivée dépourvue de graines possèdent des points noirs qui sont des ovules non fécondés. L’arôme principal de banane est l’acétate d’isoamyle. Les bananes immatures sont vertes et les matures sont jaunes, ce sont des fruits climactériques, toujours verts pour le transport. Il existe trois grands types de bananes alimentaires : les bananes dessert, les bananes à cuire (banane plantain) et les bananes à bière (en Afrique).
La production mondiale est de plus de plus 110 millions de tonnes, ce qui en fait l’un des fruits les plus consommés au monde. L’Inde est le 1er producteur mondial de bananes devant la Chine et les Philippines. Les bananes constituent un élément essentiel du régime alimentaire de certaines régions.
La banane est consommée crue, en cuisine (en particulier la banane plantain en tant que légumes), en dessert ou sous forme de nectar. La fleur de banane (babafigue) est également consommée comme à la réunion en accompagnement du carry.

Banane crue, valeur nutritionnelle pour 100 g

Eau : 74,91 g

Cendres totales : 0,82 g

Fibres : 2,6 g

valeur énergétique : 89 kcal

Sucres simples : 12,23 g Glucides : 22,84 g Protéines : 1,09 g Lipides : 0,33 g
Oligo-éléments      
Potassium : 358 mg

Phosphore : 22 mg

Calcium : 5 mg Magnésium : 27 mg
Sodium : 1 mg Fer : 0,026 mg

Zinc : 0,015 mg

Cuivre : 0,078 mg

Vitamines      
Vitamine C : 8,7 mg

Vitamine B1 : 0,031 mg

Vitamine B2 : 0,073 mg

Vitamine B3  : 0,665 mg

Vitamine B5 : 0,334 mg

Vitamine B6 : 0,367 mg

Vitamine E : 0,1 mg

Vitamine K : 0,5 mg

Vitamine A : 52 UI

Rétinol : 3 µg    

 

Manguier

Le manguier est un arbre de la famille des teas qui donne des fruits appelés mangues. Il est originaire des forêts du Pakistan et de Birmanie où on le trouve encore à l’état sauvage. Il se répand avec le bouddhisme et atteint la Malaisie et l’Extrême-Orient au Ve siècle avant notre ère. Il a ensuite était amené en Chine depuis l’Inde et les Arabes l’introduisent aux Moyen-Orient et en Afrique. A partir de l’Afrique, les Portugais l’ont amenée en Amérique. Aujourd’hui, la mangue est cultivée dans tous les pays tropicaux et subtropicaux du globe, et on en connaît plusieurs centaines d’espèces différentes, dont quelques-unes seulement sont commercialisées.

La mangue est une drupe dont le poids varie de 300 g à 2 kg, elle peut être ronde, ovale ou réniforme. Sa chair, jaune foncé, onctueuse et sucrée adhère à un noyau large, plat et glissant, son écorce, de couleur jaune, verte ou rouge, contient des substances irritantes et n’est donc pas comestible. La mangue est mûre lorsqu’elle cède sous une légère pression des doigts et qu’un parfum capiteux s’en dégage, ou, de manière quasi-certaine quand des traces de sucre sont visibles à la base de la queue.
La mangue se mange crue, en sorbet, coulis, confitures, dans la cuisine, en chutney. A partir du noyau, on extrait une matière grasse qui entre dans la composition de certains aliments comme le chocolat.
La mangue a des propriétés antioxydantes, liées à la présence de polyphénols : acide elléique mangiférine, des gallotannins et des tannins. Le noyau et la pelure en sont plus riches que la chair. Des caroténoïdes sont également présents : bêta-carotène et violaxanthine, pigments qui confèrent une couleur rouge orangé et du bêta-cryptoxanthine.

Mangue, valeur nutritive pour 100 g :

Eau : 82 g   Fibres : 1,9 g

valeur énergétique : 67 kcal

  Glucides : 17,6 g Protéines : 0,5 g Lipides : 0,3 g
Oligo-éléments      
Potassium : 145 mg

Phosphore : 22 mg

Calcium : 20 mg Magnésium : 8 mg
  Fer : 1 mg

Zinc : 100 µg

Cuivre : 100 µg

Vitamines      
Vitamine C : 22 à 100 mg

Vitamine B1 : 100 à 320 µg

Vitamine B2 : 100 à 400 µg

Vitamine B3  : 400 à 500 µg

Vitamine B5 : 130 µg

Vitamine B6 : 50 µg

Vitamine B9 : 40 à 51 µg

Vitamine E : 1,8 mg

Vitamine A : 3 à 4 mg

     

 

  • Palmier dattier

Le Palmier dattier ou dattier (Phoenix dactylifera L.), plante de la famille des Arécacées (Palmiers) est cultivé pour ses fruits : les dattes. L’espèce sauvage n’est pas connue. Le dattier, scientifiquement parlant, n’est pas un arbre. La culture du palmier dattier est appelée phœniciculture. Ce palmier est originaire de l’Ouest de l’Inde ou du golfe Persique. Il est répandu dans toutes les zones chaudes d’Afrique du Nord (de l’Atlantique à la mer Rouge, au Moyen-Orient et vers l’est jusqu’à l’Indus). Le dattier cultivé est connu depuis la plus haute Antiquité. Il a été introduit à partir du XVIe siècle aux États-Unis, au XIXe siècle en Australie, actuellement on le trouve sur tous les continents.

Il résiste bien au froid (jusqu’à -12 °C) et à la sécheresse, son développement maximum a lieu dans les régions situées entre le 15e et 30e parallèle de latitude nord. Il existe des milliers de cultivars (qui sont en fait des clones).
La production mondiale annuelle de dattes est de 5 millions de tonnes dont 70% par les pays arabes.
Les dattes sont des baies groupées en régimes, la chair sucrée entoure un noyau qui est la graine. On distingue deux grands groupes : les dattes sèches et les dattes molles. Les dattes fraîches à maturité sont fragiles et délicates à transporter et de ce fait surtout commercialisées et consommées sèches. Les dattes fraîches sont riches en sucres (glucose, fructose, saccharose), en fibres, en antioxydants caroténoïdes et composés phénoliques) et contiennent aussi du chrome. Les dattes sèches ne renferment que 20 % d’eau contre 70 % pour les fraîches, de plus leur teneur en sucre est plus élevée, elles sont donc plus énergétiques.
En dehors de la consommation des fruits, le dattier à de nombreuses utilisations :
– les dattes servent à produire du miel, du vinaigre, des boissons alcoolisées ou non ;
– la sève est récupérée ;
– le bois sert de combustible et comme bois d’œuvre ;
– les feuilles ou palmes servent en vannerie, pour couvrir les toits ou fixer les dunes ;
– le bourgeon terminal est consommé (chou palmiste).

Datte fraîche, valeur nutritive pour 100 g :

Eau : 20.53 g   Fibres : 8 g

valeur énergétique : 282 kcal

Sucres simples : 63.35 g Glucides : 75 g Protéines : 2.45 g Lipides : 0,39 g
Oligo-éléments      
Potassium : 656 mg

Phosphore : 62 mg

Calcium : 39 mg Magnésium : 43 mg
Sodium : 2 mg Fer : 1.02 mg

Zinc : 0.29 mg

Cuivre : 0,2 mg

Manganèse : 0,26 g Sélénium : 3 µg    
Vitamines      

Vitamine C : 0.4 mg

Vitamine B1 : 0,05 mg

Vitamine B2 : 0,0735 mg

Vitamine B3  : 1,27 mg

Vitamine B5 : 0,59 mg

Vitamine B6 : 0,17 mg

Vitamine B9 : 19 µg

Vitamine K : 2.7 µg

Vitamine E : 0,05 mg

     

Acides gras

     

Saturés : 0,03 g

Oméga 6 : 0,02 g

Oméga 9 : 0,04 g

 

 

Goyavier

Le goyavier (Psidium guajava), arbre de la famille des Myrtacées, produit des fruits : les goyaves. Cet arbre est originaire des Caraïbes et de l’Amérique centrale. On le trouve dans les forêts tropicales humides et sèches et sur les rives des fleuves des régions tropicales d’Amérique et d’Afrique. Il est cultivé depuis plus de 2 000 ans.

La goyave est une baie ronde, ovale ou en forme de poire. La peau fine et fragile est de couleur vert pâle à jaune piquetée de noir quand le fruit est mûr chez quelques espèces ou rose à rouge chez d’autres. Sa pulpe peut être de couleur rosée ou blanche et contient plusieurs petits grains durs. Ce fruit très parfumé a une saveur un peu acidulée et très rafraîchissante liée à la présence d’acide citrique et d’acide malique.

Goyave, valeur nutritive pour 100 g :

Eau : 83 g

 

Fibres : 6 g

valeur énergétique : 33 kcal

 

Glucides : 5,5 g

Protéines : 1 g

Lipides : 0,4 g

Oligo-éléments

     

Potassium : 273 mg

Phosphore : 28 mg

Calcium : 20 mg

Magnésium : 13 mg

Sodium : 4 mg

Fer : 0,8 mg

Zinc : 0,2 mg

Cuivre : 0,11 mg

Vitamines

     

Vitamine C : 243 mg

Vitamine B1 : 0,05 mg

Vitamine B2 : 0,04 mg

Vitamine B3  : 1,2 mg

Vitamine B5 : 0,15 mg

Vitamine B6 : 0,1 mg

Vitamine B9 : 10 µg

Carotènes : 260 µg

Passiflore ou grenadille

La grenadille (Passiflora edulis) est une plante grimpante, semblable à la vigne, de la famille des Passifloracées (Passiflores). Cette plante est originaire du bassin amazonien, où de nombreuses espèces poussent toujours à l’état sauvage. Sa ressemblance avec la grenade lui a valu le nom de grenadille (1598). À la fin du XVIe siècle, les Espagnols en découvrent les usages culinaires et médicinaux et rapportent des semences de la plante en Europe, où elle sera largement cultivée et deviendra populaire comme plante médicinale. L’Amérique du Nord découvrira également ses propriétés médicinales. Jusqu’au milieu du XXe siècle, elle jouera un rôle non négligeable en médecine, avant d’être remplacée par les médicaments de synthèse. Le terme « passiflore », qui désigne la plante, est apparu pour la première fois en français en 1808. Le terme « maracuja »,mot indien, a été adopté en français vers 1975. Seules quelques espèces de passiflores parmi les 475 répertoriées sont cultivées à grande échelle pour leurs fruits.

Le fruit appelé fruit de la passion est une baie de couleur pourpre ou jaune qui présente un épiderme épais de couleur blanche dans sa partie interne et renferment une multitude de graines comestibles entourées d’une enveloppe charnue ou arille. Elle est comestible et de saveur douce.
Les fruits sont produits dans tous les pays tropicaux mais les principaux pays producteurs sont le Brésil, la Colombie, l’Équateur, le Pérou et l’Indonésie. Ce fruit est utilisé frais comme fruit ou en salade de fruits, mousse, sorbet, cocktail, jus ou sirop. Le fruit de la passion contient des antioxydants : anthocyanines, plus particulièrement de la cyanidine, du lycopène (caroténoïdes).
Il peut provoquer des allergies.

Fruit de la passion, valeur nutritive pour 100 g :

Eau : 72,9 g

Fibres : 3,7 g

 

valeur énergétique : 84.3 Kcal

Sucres simples : 9,48 g

Glucides : 9,48 g

Protéines : 2,2 g

Lipides : 0,7 g

Oligo-éléments

     

Potassium : 348 mg

Phosphore : 67.1 mg

Calcium : 10.4 mg

Magnésium : 26.7 mg

Sodium : 28 mg

Fer : 1.6 mg

Zinc : 0.1 mg

Cuivre : 0.086 mg

Iode : 0.9 µg

     

Vitamines

     

Vitamine C : 30 mg

Vitamine B2 : 0.13 mg

Vitamine B3  : 1,5 mg

Vitamine B6 : 0, 1 mg

Vitamine B9 : 14 µg

Vitamine A : 743 µg

   

Acides gras

     

Saturés : 0,059 g

Mono-insaturés : 0,086 g

Polyinsaturés :  0,411 g

 


 Litchi

Le litchi, ou letchi ou cerise de Chine (Litchi chinensis), arbre de la famille des Sapindacées, qui produit des fruits : les litchis. L’arbre originaire de Chine y est cultivé depuis plus de 2100 ans. Il a été introduit dans d’autres régions tropicales, à la Réunion en 1764, puis à Madagascar, en Inde, en Thaïlande, à Hawaï, au Brésil, à Maurice et en Nouvelle Calédonie, en Afrique du Sud. La première description connue du litchi par un occidental date du XVIIe siècle.

Le fruit possède une enveloppe rugueuse, coriace et cassante de couleur rose à rouge, qui entoure une partie charnue (arille) de couleur blanc vitreux, au parfum de rose et juteuse, au centre du quelle se trouve une graine qui est toxique. Les fruits sont en grappe (une dizaine par grappe).
Les litchis sont consommés frais et nature, séchés, en cuisine : crus dans des salades de fruits, cuits en pâtisserie ou en accompagnement de viandes. On peut en faire des sorbets, des confitures, des boissons : jus de fruits, vin. Ils parfument les thés, les bières (à la Réunion), le rhum. Séchés, ils sont utilisés pour sucrer le thé en Chine. Les litchis sont des arbres très mellifères.
La production mondiale de litchis est estimée à 2,55 millions de tonnes, dont 95% en Asie (Chine et Inde), puis l’Océan indien.
Le litchi est en même temps diurétique, antioxydant, antalgique et antihistaminique en plus d’être astringent et tonique.

Litchi, valeur nutritive pour 100 g de partie comestible :

Eau : 81,76 g

Cendres totales : 0,44 g

Fibres : 1,3 g

valeur énergétique : 66 Kcal

Sucres simples : 15,23 g Glucides : 16,5 g Protéines : 0,83 g Lipides : 0,44 g
Oligo-éléments      
Potassium : 171 mg

Phosphore : 31 mg

Calcium : 5 mg Magnésium : 10 mg
Sodium : 1 mg Fer : 310 µg

Zinc : 70 µg

Cuivre : 148 µg

Iode : 0.9 µg      
Vitamines      
Vitamine C : 75,5 mg

Vitamine B3 : 0,5 mg

Vitamine B6 : 0, 1 mg

Vitamine B9 : 70 µg

Vitamine K : 70 µg

     

Acides gras

     

Saturés : 0,099 g

Mono-insaturés : 0,12 g

Polyinsaturés :  0,132 g

 

 

Papayer

Le papayer (Carica papaya), arbre à feuillage persistant de la famille des Caricacées, est cultivé pour son fruit, la papaye. Il est originaire d’Amérique tropicale et on le retrouve aussi bien en Amérique du Sud qu’en Inde ou en Afrique du Sud.

La papaye est une baie ovoïde ou arrondie qui peut peser 1 kg voire plus. Sa peau non comestible a une couleur qui va du jaune pâle au rouge-orangé. Sa pulpe, jaune orangée, au goût de melon framboisé est savoureuse (le papayer est aussi appelé arbre à melon ou melon tropical) et renferme de nombreuses graines noires entourées d’un mucilage.
La production mondiale était d’environ 12,4 millions de tonnes, l’Inde est le premier producteur suivie du Brésil et du Nigeria.
La papaye se consomme fraîche, séchée ou en jus de fruit. Les graines peuvent être consommées tel quel en assaisonnement (goût poivré légèrement sucré). Elle sert de base à la salade thaï. Les feuilles peuvent être infusées.
Les fruits encore verts incisés fournissent du latex, largement utilisé en médecine, à partir du quel on extrait deux enzymes :


* la papaïne, une enzyme qui dégrade rapidement les protéines d’où sont utilisation en médecine et pour attendrir la viande.
* la chymopapaïne, enzyme utilisée dans les produits de nettoyage pour lentilles de contact et dans les traitements de la hernie discale. Il peut aussi être utilisé dans la fabrication du chewing-gum.

La papaye contient plusieurs substances antioxydantes : des catéchines, des caroténoïdes (bêta-cryptoxanthine, lycopène). La papaye fait partie des aliments qui peuvent modifier la concentration sanguine d’anticoagulants et provoquer des allergies.

Papaye, valeur nutritive pour 100 g :

Eau : 88,8 g

Cendres totales : g

Fibres : 2 g

valeur énergétique : 39 Kcal

  Glucides : 10 g Protéines : g Lipides : g
Oligo-éléments      
Potassium : 275 mg

Phosphore : 5 mg

Calcium : 24 mg Magnésium : 10 mg

Sodium : 3 mg

Fer : 0,1 mg

Sélénium : o,6 µg

 
Vitamines      
Vitamine C : 61,8 mg

Vitamine B3 : 0,3 mg

Vitamine B5 : 0,2 mg

Vitamine B9: 38 µg

Vitamine A : 1094 UI

Vitamine E : 0,7 mg

Vitamine K : 2,6 µg

 

Acides gras

     

Oméga-3 : 25 mg

Oméga-6 : 6 mg

   

Figuier de Barbarie

Le figuier de Barbarie, figuier d’Inde, nopal, oponce, (Opuntia ficus-indica), plante arborescente de la famille des Cactacées, fruit appelé : figue de Barbarie. Il est organisé en tiges aplaties en forme de raquettes (cladodes) unies les unes aux autres, les basses se lignifient et forment des troncs. Les raquettes sont recouvertes sur leur face externe de cutine, substance de nature lipidique, qui limite la perte d’eau et protège contre les prédateurs. Elles possèdent des épines blanchâtres, sclérifiées, solidement implantées, cependant, il existe des variétés inermes. Sur les raquettes jeunes, des feuilles de forme conique apparaissent de façon éphémère. À la base des feuilles se trouvent les aréoles, bourgeons axillaires typiques des Cactacées (environ 150 par cladode), qui produisent des épines et des glochides (petit aiguillon barbelé), des racines adventives, de nouveaux cladodes ou des fleurs.

Originaire du Mexique, le figuier de Barbarie a été introduit en Europe après la conquête de l’Amérique et s’est implanté dans le pourtour méditerranéen. Il s’est répandu également dans l’hémisphère sud (Afrique du Sud, La Réunion, Ile Maurice…), au point de devenir une plante invasive. De nos jours, la plante est cultivée dans de nombreux pays notamment: Mexique, Afrique du Nord, États-Unis, Chili, Grèce, Portugal….
La figue de Barbarie est une baie à nombreuses graines (de l’ordre de 300), de forme, arrondie ou allongée, et de couleur variable selon les variétés : jaune, rouge, blanc.
Le figuier de Barbarie est cultivé pour la production de fruits, d’un colorant rouge, pour l’élevage d’une cochenille Dactylopius coccus (îles Canaries), de mucilage (notamment pour les adhésifs). La figue de Barbarie pour être mangée doit être pelée, on en fait de l’alcool (Sicile). Les jeunes cladodes sont consommés comme légumes. Elle contient deux colorants alimentaires : un pigment jaune, l’indicaxanthine et rouge-violet, la bétanine. Plante et fruits ont des vertus médicinales. Fruits et fleurs donnent des huiles pour la peau.

Fruits et raquettes servent à nourrir les animaux. Les figuiers peuvent former des haies défensives, servir de barrière coupe feux, produire des biocarburants, lutter contre l’érosion.

Figue de Barbarie, valeur nutritive pour 100 g :

Eau : 83 g    

valeur énergétique : 54.7 kcal

Sucres : 10,1 g Glucides : 10,1 g Protéines : 0.75 g Lipides : 0.3 g
Oligo-éléments      
Potassium : 229 mg

Phosphore : 24,5 mg

Calcium : 43 mg Magnésium : 8,5 mg

Sodium : 5 mg

Fer : 0,35 mg

Zinc : 0,7 mg

Iode : 1.5 µg

Vitamines      
Vitamine C : 8 mg

Vitamine B1 : 0,012 mg

Vitamine B2 : 0,045 mg

Vitamine B3 : 0,48 mg

Vitamine B6 : 0,08 mg

Vitamine B9 : 8 µg

Vitamine A : 60 µg

 

Acides gras

     

Saturés : 0,01 g

Mono-insaturés : 0,01 g

Polyinsaturés : 0,04 g

 

One Reply to “Plantes fruitières des pays tropicaux”

  1. bonjour,
    je suis congolais DR, j’aimerai savoir comment faire des echanges commerciales avec certains pays producteurs.

    Merci

    Nkolongo herve
    +243991223346

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.