LA CRIMINOLOGIE POUR LES NULS

You are here:
< Back
Pour les NulsLa criminologie pour les Nuls, 2e édition

BAUER Alain, SOULLEZ Christophe
F1RST ÉDITIONS (Pour les Nuls), 2018
ISBN : 241203625X

Critique documentaire
Les auteurs sont des chercheurs et formateurs en criminologie. Leur travail, très complet, se divise en 7 parties et 23 chapitres. Il ressemble plus à un manuel pour étudiants et personnes très intéressées qu’à un livre stricto sensu. Une introduction donne les conventions et l’organisation du livre, les icônes utilisées pour attirer l’attention. Les différentes parties, indépendantes les unes des autres, sont introduites par un petit dessin, puis les chapitres comprennent en exergue et en gras les notions abordées, se divisent en petits paragraphes bien sous-titrés, donnant des informations précises. Des encarts en grisé insistent et développent : « le saviez-vous ? », « portrait » ou permettent de préciser, d’aller plus loin, d’aller ailleurs. Le texte est donc très bien structuré, clair mais dense. Une liste des abréviations utilisées, une riche bibliographie et un index complètent l’ouvrage. On a entre les mains une somme pour étudiants-débutants et/ou spécialistes, qui mériterait de comporter plus de respiration et d’aération.

Critique scientifique
Le livre se veut exhaustif, aussi aborde-t-il à la fois le crime, les criminels et la criminologie ; il donne à penser, à connaître et mesurer le crime, distingue les grandes catégories de crimes, donne des pistes pour le prévenir et le combattre, se termine par la mise en scène de 10 grands policiers, 10 services et hommes destinés à traiter le crime, 10 réformes majeures (de 1670 à 2002) relatives à la justice et à la sécurité. Toutes les informations sont précises, se veulent objectives, n’émettent pas de jugement, décrivent et analysent. Les auteurs s’appuient sur des faits, des exemples, clarifient les notions, luttent contre les appellations trop floues ou générales, dont la presse, entre autres, use et abuse. L’évolution et l’historicité des notions, des concepts et des moyens sont relatées et mises en perspective. C’est vraiment à un travail clair, précis, scientifique auquel on a affaire. Il est, de ce fait froid et dense, sans humour ou légèreté, ce qui le confine à un public intéressé ou de spécialistes.