POLICE SCIENTIFIQUE Les experts au cœur de la scène de crime

You are here:
  • KB Home
  • Critique
  • POLICE SCIENTIFIQUE Les experts au cœur de la scène de crime
< Back
Police scientifique

MAILLARD Benoit De, AGUILAR Sébastien, CASABIANCA Cécil
HACHETTE, 2017
ISBN : 9782012407893

Critique documentaire
Un gros ouvrage de plus de 300 pages, très dense, contenant de nombreuses illustrations (dessins explicatifs, photographies) et des textes très variés : présentation de texte de loi, des principes d’une technique de la police scientifique particulière, témoignage de techniciens ou agent de la loi, etc. L’ouvrage cherche l’exhaustivité : l’ensemble des activités de la police
scientifique est détaillé. L’ouvrage est donc riche d’informations. Cela peut en faire un manuel de référence pour les amateurs cherchant à s’initier aux métiers et activités de la police scientifique ou bien à approfondir leurs connaissances. On pourra regretter des textes parfois trop longs ou au style trop lourd, quelques erreurs d’édition (quelques grosses fautes de français). Un très bon ouvrage dans son ensemble.

Critique scientifique
L’ouvrage est impressionnant par sa taille et la densité de son contenu. Les informations relatées sont d’excellentes factures, très documentées et appuyées sur un grand nombre de références, de schémas ou autres illustrations. Les explications apportées sont souvent très bonnes, très détaillées dans certains cas (p. ex. l’analyse des empreintes digitales présentée sur plusieurs pages). Des informations sont également très originales et ne sont pas présentes dans d’autres livres du même type (p. ex. l’utilisation des empreintes d’oreilles). L’ouvrage est donc une mine d’informations sur les techniques et activités anciennes et modernes de la police scientifique. On pourra néanmoins regretter un manque de recul de la part des auteurs. Les auteurs ne cachent pas leur admiration et leur passion de la police scientifique, ce qui rend la critique difficile. De fait, l’ouvrage jette très rarement un regard critique sur les activités et les technologies employées par la police scientifique, ce que font pourtant d’autres ouvrages. Ce manque d’objectivité fragilise la portée scientifique du livre.