Des livres
< Retour
Vous êtes ici:
Imprimer

Des épidémies, des animaux et des hommes

Des épidémies, des animaux et des hommes - <p style="text-align:justify">La Covid-19, à l’origine d’une crise sanitaire mondiale sans précédent, a eu des précédents : SRAS, sida, vache folle, grippe aviaire, rage, Ebola, chikungunya… Ces maladies émergentes ou réémergentes sont-elles une fatalité contre lesquelles seules sont possibles des réponses radicales, ou sont-elles révélatrices des rapports contestables (et de plus en plus contestés) que nous entretenons avec le monde vivant ?</p>

<p style="text-align:justify">François Moutou n’a pas attendu le confinement pour relire l’histoire des maladies et des épidémies à la lumière des relations que nous entretenons avec les autres composantes de la biodiversité. Un regard pas banal sur la cohabitation du monde des humains avec les mondes animaux, sans oublier son cortège de micro-organismes, qui aide à mieux appréhender la vie et à mieux nous situer : au milieu des autres espèces et non au-dessus… Un regard qui, en somme, dédramatise et nous responsabilise, et qu’il était bon de proposer dans une nouvelle édition mise à jour.</p>

<div style="text-align:justify"> </div>

François MOUTOU
Le pommier

Pourquoi la crise sanitaire est (aussi) une crise écologique

La Covid-19, à l’origine d’une crise sanitaire mondiale sans précédent, a eu des précédents : SRAS, sida, vache folle, grippe aviaire, rage, Ebola, chikungunya… Ces maladies émergentes ou réémergentes sont-elles une fatalité contre lesquelles seules sont possibles des réponses radicales, ou sont-elles révélatrices des rapports contestables (et de plus en plus contestés) que nous entretenons avec le monde vivant ?

François Moutou n’a pas attendu le confinement pour relire l’histoire des maladies et des épidémies à la lumière des relations que nous entretenons avec les autres composantes de la biodiversité. Un regard pas banal sur la cohabitation du monde des humains avec les mondes animaux, sans oublier son cortège de micro-organismes, qui aide à mieux appréhender la vie et à mieux nous situer : au milieu des autres espèces et non au-dessus… Un regard qui, en somme, dédramatise et nous responsabilise, et qu’il était bon de proposer dans une nouvelle édition mise à jour.

Précédent Dans la carapace des tortues de France
Suivant Étonnante chimie
Table of Contents