ÉNERGIES RENOUVELABLES, MYTHES ET OBSTACLES

You are here:
< Back
Énergies renouvelables : mythes et obstacles par [Lefebvre, Jean-François, Nicole Moreau, Jonathan Théorêt, Anthony Frayne]

LEFEBVRE J.F / MOREAU N. / THÉORET J.
MULTIMONDES/GRAMES, 2010.
ISBN : 9782895441687

L’hydroélectricité et l’énergie durable
(Documenté & rigoureux / Approche environnementale / Un peu militant)

Critique documentaire
Ce documentaire a été rédigé par un collectif d’auteurs membres du Groupe de Recherche Appliquée en Macroécologie (GRAME), fondé à Montréal. Il analyse la problématique de l’énergie durable, en partant des réalisations actuelles et à venir, aussi bien dans le contexte du Québec qu’au niveau européen et international (France, Allemagne, Chine…).
«L’intérêt documentaire» : La primauté affichée, au niveau documentaire, est clairement le secteur hydroélectricité, «héritage québécois». Le fait de faire le point longuement sur la question de sa nécessaire réhabilitation, qui pourrait apparaître comme trop partisan et peu objectif, est pondéré par le contexte plus largement international dans lequel il est étudié. Il en est ainsi de l’explosion du renouvelable dans les pays émergents. On trouve aussi des aspects peu évoqués ailleurs comme le rapport énergie et analyse du cycle de vie des produits, les enjeux internationaux de l’interdépendance énergétique, les «smart grids»…

Critique scientifique
L’objet du livre est à la fois de démythifier certaines idées associées aux énergies renouvelables et de mettre en lumière les obstacles à leur potentiel de développement, tels que leur médiocre acceptabilité sur les plans social et environnemental et la maigre reconnaissance de leur caractère écologique.
«L’intérêt scientifique» : Bien que de nombreux paragraphes soient intitulés «mythes et réalité de…», il ne faut pas s’attendre à y trouver une étude fouillée et bien documentée sur les préjugés de nos contemporains sur l’hydroélectricité, l’éolien, le solaire. Ici, le qualitatif prime davantage sur le quantitatif, ce qui peut laisser le champ libre à l’expression d’un parti pris, comme en témoigne par exemple le plaidoyer «obsessionnel» en faveur de la réhabilitation de l’hydroélectricité. Néanmoins ce livre peut ouvrir les yeux d’un lecteur peu informé sur les obstacles au développement des énergies renouvelables.

Tags: